Home > Infos cyno > Choisir son chiot berger allemand

CHOISIR SON CHIOT BERGER ALLEMAND

SOMMAIRE

Qu'est-ce que le LOF ?

Le mot LOF est un acronyme utilisé pour désigner le Livre des Origines Français. Ce livre est un registre d'état civil canin dans lequel sont répertoriés tous les chiens de race nés en France. En effet, en France, chaque race reconnue par la FCI possède un livre des origines. Le Livre des Origines Français est donc, en quelque sorte, une compilation de tous les livres des origines existant en France.

Remarque : Dire qu'un chien "est" LOF est donc complètement dépourvu de sens (un chien n'est pas un livre) ! C'est un abus de langage fréquemment utilisé pour signifier qu'un chien est inscrit au LOF.

Pour qu'un chiot puisse être inscrit au Livre des Origines Français, il faut que ses deux parents y soient inscrits, et ce de façon définitive. En effet, un chien peut être inscrit au LOF de façon définitive ou de façon temporaire.

Un chiot issu d'une portée déclarée à la SCC (Société Centrale Canine) et dont les deux parents sont inscrits au LOF de façon définitive est automatiquement inscrit au LOF, mais de façon provisoire. Pour qu'il puisse y être à son tour inscrit de façon définitive, il faudra qu'il passe avec succès une épreuve de conformité au standard de la race.

Chaque race possède son propre standard qui, en quelque sorte, décrit le représentant idéal de la race.

Note : Le standard du berger allemand est disponible [ici]

Selon les races, cette épreuve de conformité au standard ne peut être passée qu'à partir d'un certain âge. Un berger allemand ne peut par exemple pas être présenté à cette épreuve avant ses 15 mois révolus (âge à partir duquel on considère sa croissance achevée).

Lors de l'épreuve de conformité au standard (plus couramment appelée "confirmation"), un juge, spécialiste ou non de la race, va juger le chien en le comparant au représentant idéal de la race décrit par le standard. Pour cela, il va dans un premier temps vérifier si le chien présente ou non des défauts éliminatoires. Au cours de cette vérification, il va être amené à manipuler le chien testant ainsi par la même occasion la sociabilité de celui-ci (tout réaction d'agressivité est éliminatoire). Puis il va examiner et juger l'allure générale du chien, ses allures, sa morphologie, sa pigmentation (etc) afin de s'assurer que le chien ne présente pas une morphologie et/ou un type trop éloigné de celui décrit par le standard.

Note : L'épreuve de conformité au standard du berger allemand comporte le tir d'un coup de feu visant à tester la stabilité émotionnelle du chien présenté. Aucune réaction de peur de la part de ce dernier n'est tolérée. Le contenu de l'épreuve dans son intégralité est disponible [ici]

A l'issue de cette épreuve, le juge rend son verdict. Deux cas de figures sont possibles :

Remarque : Il peut arriver que le juge ne veuille pas se prononcer en raison d'un défaut temporaire (grosse mue par exemple). Dans ce cas, le verdict est ajourné. Il est alors possible de représenter le chien à une autre séance de confirmation.

Le livre des origines de certaines races est dit "ouvert". C'est à dire qu'un chien non inscrit au LOF peut tout de même se présenter à l'épreuve de conformité au standard de sa (présumée) race. S'il correspond bien au standard de la race en question et s'il remplit les conditions stipulées par le club de la race, il pourra alors obtenir une inscription définitive au LOF. On appelle cela une inscription au LOF à titre initial.

Chez le berger allemand, cette possibilité d'inscription au LOF à titre initial n'existe pas. Le livre des origines du berger allemand est dit "fermé". Seuls les bergers allemands inscrits au LOF peuvent se présenter à l'épreuve de conformité au standard.

Les garanties qu'apportent l'inscription au LOF

Un chiot berger allemand LOF est un chiot inscrit au LOF de façon provisoire. C'est donc obligatoirement un chiot dont les deux parents ont passé avec succès l'épreuve de conformité au standard.

Si ces derniers ont pu être présentés à l'épreuve de confirmation, cela veut dire qu'ils étaient tous deux issus de parents ayant eux-mêmes passé avec succès l'épreuve de conformité au standard (puisque chez le berger allemand, la confirmation à titre initial n'existe pas). Et ainsi de suite avec les grands parents, les arrière grand parents, les arrière arrière grands parents... etc etc ! L'inscription d'un chiot au LOF garantit donc que tous les ancêtres de ce chiot (sur au moins quatre générations) ont été vus et déclarés conformes au standard par un juge (donc morphologie + allure + sociabilité = acceptable). Par conséquent, il y a de grandes chances pour qu'un chiot berger allemand LOF ait bien la morphologie et l'apparence d'un berger allemand une fois adulte.

Un chiot berger allemand non LOF (chiot dit de « type berger allemand ») est un chiot qui n'est pas inscrit au LOF. Plusieurs explications peuvent justifier cette non-inscription au LOF :

Conclusion : L'inscription provisoire au LOF apporte uniquement une certaine garantie sur la morphologie et l'apparence générale qu'aura le chiot une fois adulte. Attention, un chiot LOF ne deviendra pas forcément un chien confirmable ! (deux chiens confirmés peuvent parfois donner naissance à des chiots présentant des défauts anatomiques et/ou morphologiques assez importants... la génétique n'est pas simple)

Les garanties que n'apportent pas l'inscription au LOF

Si l'inscription définitive au LOF apporte des informations sur la sociabilité, la morphologie et l'allure d'un chien, elle n'apporte en revanche aucune information sur le caractère et les aptitudes de ce dernier. En effet, pour la quasi totalité des races, l'épreuve de conformité au standard ne s'attarde que sur la morphologie et l'apparence du chien, laissant de côté tout ce qui concerne ses aptitudes naturelles (faisant donc ainsi par la même occasion l'impasse sur le caractère et le tempérament découlant directement de ces aptitudes naturelles). Pourtant, cette dernière facette est ce qui caractérise et définit la plupart des races !

Car un berger allemand ayant perdu ses aptitudes naturelles (instinct de garde/protection + aptitude à travailler = envie d'apprendre et volonté de faire plaisir à son maître) et, par conséquent, tous les traits de caractère qui en découlent (courage et assurance pour l'instinct de garde/protection - disponibilité et réceptivité pour l'aptitude à travailler) mérite t-il encore vraiment d'être appelé berger allemand ?

Un chiot hérite souvent d'une partie du caractère de ses parents. Il vaut donc mieux s'assurer que les parents de son potentiel futur chiot possèdent bien les qualités caractérielles que l'on souhaite retrouver chez son chiot.

Lorsqu'on choisit d'adopter un chiot berger allemand, on espère le plus souvent qu'il aura, une fois arrivé à l'âge adulte, toutes les qualités caractérielles qui ont fait la renommée du berger allemand : le courage, la solidité mentale, la réceptivité au dressage, une profonde volonté de faire plaisir à son maître.

Afin d'avoir un outil pour vérifier la présence de certaines de ces qualités chez les chiens amenés à se reproduire, le club de la race, la SCBA, a mis en place différentes épreuves permettant de tester le caractère des sujets Berger Allemand. Ces épreuves permettent notamment de tester la stabilité émotionnelle des chiens présentés ainsi que leur combativité (un chien combatif est un chien qui ne recule pas devant un affrontement et qui fait donc preuve d'une certaine forme de courage). Ces épreuves sont :

Il est fortement recommandé de choisir un chiot LOF issu de deux parents ayant passé avec succès l'une de ces épreuves.

Parallèlement à ces épreuves, certaines disciplines sportives permettent de mettre en évidence l'absence ou la présence de nombreuses qualités caractérielles et mentales chez les sujets Berger Allemand. Ces disciplines, dites sélectives, sont :

A haut niveau, ces quatre disciplines requièrent de la part du chien : de la combativité, de la volonté, de l'endurance, de la ténacité, de la vigilance, de la réactivité, de la solidité mentale, un grand self-control, un esprit d'initiative et une réceptivité naturelle au dressage. Un chien qui brille au plus haut niveau dans une de ces disciplines est donc quasi à coup sûr un chien présentant toutes ces qualités.

Un chiot issu d'un ou de deux parents ayant brillé au plus haut niveau dans une des disciplines citées ci-dessus a statistiquement d'assez bonnes chances de présenter à son tour ces mêmes qualités mentales et caractérielles une fois devenu adulte !

Vers qui se tourner pour adopter un berger allemand ?

Pour avoir la garantie que son futur chiot deviendra un "véritable" berger allemand, il faut se tourner vers une personne sérieuse, compétente et passionnée par la race. On trouve rarement une personne correspondant à ce profil parmi les particuliers... On conseille donc souvent de se tourner vers un éleveur. Mais attention, il existe de très bons éleveurs comme il en existe de très mauvais ! Un éleveur sérieux est un éleveur qui a pour objectif de faire naître des chiens équilibrés, en bonne santé, respectant le standard, et présentant les qualités caractérielles originellement inhérentes à la race. C'est donc :

Car il faut garder à l'esprit que la race du berger allemand est le fruit d'une sélection artificielle effectuée par l'homme. De ce fait, la race n'est pas définitivement fixée (et ne le sera jamais). A l'origine, le berger allemand a été façonné POUR et PAR le travail. Par qui ? Par l'homme. Si l'homme cessait de sélectionner le berger allemand sur ses aptitudes à travailler, ce dernier perdrait peu à peu tous les traits de caractère qui le caractérisent et qui font pourtant de lui un chien polyvalent et exceptionnel !

Malheureusement, c'est ce qui s'est produit en France... En effet, même si certains élevages continuent de sélectionner leurs géniteurs(trices) sur leurs aptitudes naturelles au travail, une écrasante majorité des élevages français sélectionnent à présent en priorité leurs géniteurs(trices) sur des critères esthétiques...

Certes, les chiens issus de cette sélection dite de "beauté" présentent bien l'apparence "carte postale" du berger allemand si appréciée des particuliers. Certes, les chiens issus de cette sélection sont le plus souvent équilibrés et font, après tout, de bons chiens de compagnie... Mais ils ont trop souvent perdu l'essence même du véritable Berger Allemand... et ne sont, pour la plupart, que de pâles copies de ce qu'étaient leurs ancêtres... car ces chiens certes très majestueux en apparence se révèlent trop souvent être des chiens timorés, mous, peu disposés à travailler et, cerise sur la gâteau, limités physiquement dans la pratique de certaines disciplines sportives à cause d'une morphologie devenue peu adaptée aux sauts ! Un beau contenant mais plus beaucoup de contenu...

Bref, des chiens bien éloignés de ce qu'est censé être un berger allemand !

Actuellement, en France, si l'on veut avoir un berger allemand possédant l'ensemble des qualités qui ont fait la renommée de la race, il est fortement conseillé de se tourner vers des élevages dit de travail : les chiens qui y sont élevés possèdent de nombreuses qualités que les chiens issus des élevages dit de beauté/morpho ne possèdent plus...